Golf et thorax: un swing complet passe par une rotation thoracique complète

Si vous jouez au golf, vous savez sans doute à quel point la rotation du corps est importante pour être en mesure de produire assez de vitesse dans son élan et ainsi frapper la balle avec puissance. La semaine dernière, je vous ai démontré l’importance d’avoir une bonne mobilité au niveau des hanches. Cette semaine, j’aborderai tout ce que vous devez savoir sur la rotation du thorax au golf, et pourquoi il est essentiel d’en avoir suffisamment pour performer tout en prévenant les blessures.

Dustin Johnson, 5e meilleur joueur au monde en ce moment, est un des golfeurs générant le plus de rotation thoracique dans son élan. 
 

Dans l’élan de golf, la rotation totale du corps provient principalement de deux régions: Les hanches et le thorax. Plus précisément, c’est environ 35% de la rotation totale dans l’élan qui doit provenir des hanches alors que la région thoracique contribue pour 65%. Un golfeur avec une diminution de mobilité en rotation à l’une ou l’autre de ces régions aura donc de la difficulté à produire un élan arrière (backswing) complet et il est alors fort probable qu’il compense pour atteindre la position au sommet de l’élan. 

Deux compensations sont plus probables dans ce cas: 

  • La première est une perte de posture caractérisée par une extension du dos ainsi qu’un excès de flexion latérale du tronc vers la cible, ce qui aura pour effet de diminuer l’efficacité de la transition et donc de perdre de la puissance, mais également de mettre énormément de tension sur le bas du dos lors de la descente, prédisposant ainsi le golfeur à se blesser en lombaire. 
  • La deuxième compensation possible est de combler les degrés de rotation manquants aux hanches et au thorax par une autre région du corps, nommément la colonne lombaire (bas du dos). La colonne lombaire est conçue pour produire des mouvements de flexion et d’extension (avant/arrière), mais supporte très mal les mouvements de rotation. Trop de rotation en lombaire prédispose donc le golfeur aux blessures dans le bas du dos à moyen-long terme.

Voici donc deux exercices facilement réalisables à la maison, ne nécessitant pas d’équipement, afin d’améliorer votre mobilité en rotation thoracique.

Exercice 1: Half-Kneeling Windmill Stretch

Aussi appelé en français l’étirement du moulin à vent. En position 1 genou au sol, collez le genou qui n’est pas en appui au sol contre le mur. Basculez votre bassin vers l’arrière et tenez vous bien droit, les mains devant vous à la hauteur des épaules. À partir de cette position et en gardant le bas du corps immobile, faites un grand cercle vers l’arrière avec votre main la plus près du mur jusqu’à ce que votre bras soit à la hauteur de votre épaule arrière. La tête accompagne le mouvement du bras. Maintenez la position 3sec, puis faites le trajet inverse pour revenir à la position initiale. Répétez ainsi 10 fois, puis changez de côté.

Vidéo explicative: Rotation thoracique - Half kneeling windmill

Exercice 2: T-Spine Reach Through

En position 4 pattes, glissez le dos de votre main gauche sous votre main droite le plus loin possible, tout en gardant le dos de la main en contact au sol. Pour être encore plus efficace, vous pouvez également expirer en accompagnant le mouvement. Ensuite, revenez vers la position de base et amenez votre main vers le ciel, en gardant le bras dans le même plan  que vos épaules. Accompagnez le mouvement en inspirant. Répétez 10x, puis faites la même chose du côté opposé.

Réalisez ces deux exercices de manière régulière, combinés avec les exercices de rotation des hanches de la semaine dernière, et vous gagnerez rapidement la mobilité nécessaire pour vous permettre de produire un élan complet!

Bonne préparation!

Joseph Maltais, pht, TPI

joseph.maltais@physiointeractive.com 

Retour à la liste des chroniques