Les céphalées : quelle prise de tête!

Quoi de pire que de finir une journée avec un mal de tête qui ne passe pas? Il est difficile de s’en débarrasser lorsque l’on ne connaît pas ses causes. 90 % de la population ressentira des maux de tête au moins une fois dans sa vie et ces derniers peuvent avoir différentes origines.

 

Migraine sans aura : Elle est d’origine vasculaire et dure de quelques heures à trois jours. La douleur est pulsatile et se situe d’un côté de la tête. Elle peut être accompagnée de nausées, de vomissements et d’une intolérance aux bruits et à la lumière. Les symptômes sont souvent aggravés par l’activité physique, le stress, l’alimentation ou les changements hormonaux.

 

Migraine avec aura : Elle est  précédée de troubles visuels ou d’engourdissements qui peuvent persister ou non pendant le mal de tête.

 

Céphalée de tension : Il s’agit d’une pression des deux côtés de la tête non aggravée par l’activité physique et qui dure de quelques jours à une semaine. Elle provient de tensions dans les muscles du cou.

 

Céphalée cervicogénique : Elle provient d’une dysfonction du cou. La douleur (modérée à sévère) est située d’un côté de la tête. Elle est augmentée par les mouvements de la tête.

 

 

Pourquoi un problème de cou peut-il provoquer un mal de tête?

 

Une dysfonction des vertèbres de la région haute du cou peut irriter ces nerfs passant à proximité de ces niveaux vertébraux et ainsi provoquer de la douleur dans les territoires y étant associés.

 

C’est en traitant la dysfonction cervicale que la physiothérapie aura un impact positif sur vos maux de tête.

 

 

Retour à la liste des chroniques