L’exercice et le cancer

  • Plus de 170 000 nouveaux cas de cancers sont découverts chaque année au Canada.
  • Au cours de leur vie, 40 % des femmes et 45 % des hommes auront un diagnostic de cancer.
  • Les traitements pour le cancer tels que la chimiothérapie et la radiothérapie ont beaucoup d’effets secondaires indésirables notamment la fatigue, l’anémie et les nausées.
  • Bonne nouvelle! 3633 articles ont été révisés par des pairs de 2003 à 2008. Ces études ont révélé plusieurs changements bénéfiques chez les patients ayant fait des exercices durant leur traitement.
  • L’exercice peut :
    • diminuer les douleurs;
    • diminuer les nausées/vomissements;
    • améliorer la qualité de vie, le fonctionnement général;
    • diminuer la fatigue;
    • améliorer la force musculaire;
    • prévenir les risques d’apparition ou de récidives de certains cancers;
    • améliorer l’anémie en augmentant la production de globules rouges;
    • augmenter la contractilité des cellules du cœur, la fonction cardiaque;
    • améliorer la densité de la masse osseuse.
  • En plus de collaborer avec l’oncologue pour élaborer les exercices, notre équipe de physiothérapeutes utilise plusieurs autres modalités qui peuvent également aider à contrer les effets secondaires de la radiothérapie, de la chimiothérapie et des chirurgies.
    • La thérapie manuelle (tractions, mobilisations, frictions/massages) pour regagner de la mobilité et de la souplesse dans les tissus atteints.
    • La rééducation périnéale, pour les problèmes d’incontinence et les dysfonctions sexuelles.
    • L’acupuncture pour diminuer, entre autres, la douleur, la fatigue et les nausées.
    • Le TENS, un appareil d’électrothérapie, pour diminuer les douleurs, même celles produites par les métastases osseuses

N’hésitez pas à nous consulter pour plus de renseignements.

 

Retour à la liste des chroniques